anéantir


anéantir
ANÉANTIR. verbe a. Réduire au néant. Dieu n'a qu'à retirer sa main, pour anéantir toutes les créatures.
f♛/b] Il se dit par exagération en parlant De diverses choses, et signifie, Détruire absolument. Il n'y a point de fortune si élevée, qu'un revers ne puisse anéantir. Les Barbares ont anéanti l'Empire Romain. Anéantir une coutume. On dit, en termes de Dévotion, S'anéantir devant Dieu, pour, S'abaisser et s'humilier devant Dieu, par la connoissan ce qu'on a de son néant. Et l'Écriture dit, que [b]Jésus-Christ s'est anéanti lui-même.
S'anéantir, signifie aussi, Se dissiper, devenir presqu'à rien. Cet homme avoit amassé de grands biens, et mis de grandes Charges dans sa Maison; mais tout cela s'est anéanti. Cette objection s'anéantit d'elle-même.
Anéanti, ie. participe.

Dictionnaire de l'Académie Française 1798. 1798.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • anéantir — [ aneɑ̃tir ] v. tr. <conjug. : 2> • 1260; aniantir XIIe; de 1. a et niant, forme anc. de néant 1 ♦ Détruire au point qu il ne reste rien. ⇒ annihiler, annuler, détruire, ruiner. Anéantir une armée (⇒ écraser) , un peuple (⇒ exterminer) . Le …   Encyclopédie Universelle

  • aneantir — Aneantir. v. act. Reduire au neant. Dieu n a qu à retirer sa main, pour aneantir toutes les creatures. Il se dit par exaggeration, en parlant du pouvoir des Princes à l égard de leurs sujets: & signifie, Destruire absolument. Il n y a point de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • anéantir — (a né an tir) v. a. 1°   Faire rentrer dans le néant. Dieu peut anéantir l univers. 2°   Détruire. Les barbares ont anéanti l empire romain. •   L homme anéantit plus d individus vivants que tous les carnassiers n en dévorent, BUFF. Animaux… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • aneantir — I. Aneantir, act. penac. C est proprement mettre à neant, comme aneantir une ordonnance, un us et style, abrogare, Aneantir les moyens d aucun, Nullas cuiusquam opes viresque reddere. i. ita prosternere ac inanes reddere, tanquam nullae essent,… …   Thresor de la langue françoyse

  • ANÉANTIR — v. a. Réduire au néant. Dieu seul peut anéantir les êtres qu il a créés.   Il se dit par exagération en parlant De diverses choses, et signifie, Détruire absolument. Il n y a point de fortune si élevée, qu un revers ne puisse anéantir. Les… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ANÉANTIR — v. tr. Réduire au néant, mettre à néant. Dieu seul peut anéantir les êtres qu’il a créés. Cette objection s’anéantit d’elle même. Par extension, il signifie Réduire à rien, détruire absolument. Il n’y a point de fortune si élevée qu’un revers ne… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • anéantir — (v. 2) Présent : anéantis, anéantis, anéantit, anéantissons, anéantissez, anéantissent ; Futur : anéantirai, anéantiras, anéantira, anéantirons, anéantirez, anéantiront ; Passé : anéantis, anéantis, anéantit, anéantîmes, anéantîtes, anéantirent ; …   French Morphology and Phonetics

  • anéantir — vt. aklyapi (Arvillard.228) ; ané anti gv.3 (Aix), ané inti (Villards Thônes) ; waryé <annuler> (au temps composés se conjugue avec le v. avoir) (228) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • s'anéantir — ● s anéantir verbe pronominal être anéanti verbe passif Disparaître, s effondrer : Nos espoirs se sont anéantis : l opération a échoué. Littéraire. Se perdre dans quelque chose, s y donner tout entier : S anéantir dans le travail. ● s anéantir… …   Encyclopédie Universelle

  • antir — anéantir appesantir dénantir empuantir garantir nantir …   Dictionnaire des rimes